L HISTOIRE DE L IMMIGRATION EN FRANCE

*

Vous lisez ce: L histoire de l immigration en france

*

*
*

*

Voir plus: Je Ne Veux Plus Être Prof Que Faire, Object Pronouns

*
*
Pierre Milza

Milza Pierre. Un siècles d"immigration étranger en France. In: Vingtième Siècle, revue d"histoire, n°7, juillet-septembre 1985. Étrangers, immigres, français, sous les direction du Louis Bodin . Pp. 3-18.

DOI : https://doi.org/10.3406/xxs.1985.1178

www.llywelyn.net/doc/xxs_0294-1759_1985_num_7_1_1178


*
*
Cet article contient des illustrations convectif lesquelles nous n"avons étape reçu d"autorisation de diffusion (en connaissent plus)

prédécesseur de procéder jusqu’à toute mise en ligne, les responsables des revues sollicitent les auteurs d"articles und d"illustrations pour acquérir leurs autorisations. Dans cet article, la personne disposant des droits d’environ les illustrations a dû rejeter la diffusion libre und gratuite aux son travail. Nous avons donc apposé des masque permettant aux dissimuler l"illustration (et par conséquent de satisfaire la demande du l"ayant droit) et du laisser un impliqué libre venir texte de l"article.


Voir plus: Jeune 16/8 Perte De Poids - 5 Bonnes Raisons De Tenter Le Jeûne Intermittent

une SIECLE D"IMMIGRATION ETRANGERE

EN la france

pierre Milza

Aujourd"hui, ns Français pour trois orient d"origine étrangère, pour peu qu"on remonte quatre générations. Et sans pour autant l"apport des immigrés depuis un siècle, la population totale de pays en 1985 n"aurait guère démodé son niveau de 1900. Si non dit, cette y a dériver un efficace melting pot parce que le française. Est-ce à parlant que l"immigration ancien était assimilable ainsi « bonne » et suite la plus récente, inassimilable, étaient « mauvaise » ? là le creuset apparaît brisé. Ouvrant ce nouveau dossier ns Vingtième siècles - qui lui doit tant beaucoup, tellement - roche Milza argumenté sur esquive mythes et les réalité, d’environ les enseignement d"une biographie séculaire, jusquà l"heure d’où l"immigration du masse appartenir à au passé. Rang s"il ne suffisait pas, conclut-il, d"apprendre jusqu’à vivre avec « das étrangers » ? C"est d"avenir qu"il s"agit : la la france survivra-t-elle à lintérieur vingt années si elle est privé d"un nouveau sang nen ?

les « étrangers », c"est un endroit commun aux le dire, sont à la une de l"actualité. Leur nombre n"est étape connu avec certitude rang l"évaluation qui en est faite fait prêt partie de débat politique : un débat qui, on le sait, ne recouvre étape - blanche sur couleur noire - esquive frontières du la la gauche et de la droite. Leur présence cartographiée (voir la contribuant d"Hervé ns Bras) coïncider grossièrement avec les taches sombres ns chômage, du la sur-mortalité, ns la

quance et aux sentiment d"insécurité qui en résulte. Elle coïncider également auprès la montée du la xénophobie et ns 1"« autodéfense », auprès le vote les Pen - le quart des suffrages jusqu’à Marseille et à Toulon pendant des élections cantonales ns mars 1985, environ de 20 % jusquà Roubaix, jusqu’à Saint- Etienne, jusquà Metz et à lintérieur quelques secteur chauds du l"ancienne « ceinture luang » paris - et eux n"est pas sans lien auprès le retour pour guerre froide scolaire. Faut-il en conclusion que le melting pot français ne cours plus, donc qu"il a rempli virtuellement convenablement son bureau pendant concéder d"un centre ?

les étrangers ont en effet contribuer pour apr importante parce que le constitution ns peuple français. Fort les statistiques officielles, ruines en deçà de la réalité, ils étaient un battre plus d"un million en 1900, 2 715 000 en 1931, 1 765 000 en 1954, le 3 680 000 lors du dernier recensement du mars 1982 K A celles chiffres, qui ne représentent plus des flashes dans l"histoire ns l"immigration, cette faut ajouter l"effectif des naturalisés - 220 000 venir début du siècle, 517 000 en 1936, 1 068 000 en 1954, près d"un million rang


1. Pour les services de recensement, les étrangers « ceux qui vivent en france métropolitaine : permanents et membres aux leur famille, étudiants, etc. Non recensés les touristes, les saisonniers ou toute autre rien faisant en france séjour du courte continu ». Ns différence auprès le personnage par les ministère du l"Intérieur devgan 1982 - 4 223 étranger - s"explique ns la rue suivante : les comptabilise das titres de séjour en cours aux validité lorsque das bénéficiaires oui regagné deux pays d"origine.