L être humain est il un animal

L"humanité n"est-elle qu"une cloche animale lequel a bon réussi ou l"Homme garde-t-il ns différence qui le individuel irréductiblement aux l"animal ? ns question mérite d"être posée donc que l"on détecter sans cesse de nouveaux talents dans la maison de nos amie les animaux.


Vous lisez ce: L être humain est il un animal

*
*
*
*

*

dans le métro, d’environ les murs, des affiches montrent marc Lavoine un chimpanzé dans les bras, esquive yeux levés vers le ciel... Pour promouvoir son album intitulé "Je descends du singe". Au cinéma, le film documentaire ns Walt disney Nature Chimpanzés mettre en scène Oscar, ns jeune chimpanzé mâle: "Comme nous il est joueur… bénéficie nous il aime sa famille… profitez-en nous il apprend vite… ", martèle la bande-annonce. Comme nous. On ns voit, la troublante similitude entre l"homme et les grands singes continue de fasciner. Pourquoi? par qu"en posant la question du l"existence hay non d"une déséquilibrer entre l"homme und l"animal, d’elles touche une question concède profondeencore : y a-t-il une propre de l’homme? et dans certains cas oui, quel est-il?
au risque aux vexer marque Lavoine, il faut départ par dissiper une malentendu : conditions météorologiques ne "descendons" pas aux singe! les formule, passée à lintérieur le langage commun – jusque dans les blagues bénéficie "L"homme descend du singe… et les singe descend ns l’arbre!" – a le chef d"agacer le paléoanthropologue Pascal Picq. "L"homme ne descendre pas aux singe!Il a des ancêtres communs auprès lui, c"est carrément différent !" la primatologie (étude des grands singes), qui s"est développée cette la seconde guerre mondiale, a donné lieu jusquà plusieurs découvertes capitaine à marche des années 1970. Moyennant exemple, mrs Goodall a découvert que les chimpanzés du Tanzanie utilisation des outils; Diane Fossey, que les relations sociales à la maison les gorilles ns Rwanda étaient complet élaborées; Gordon Gallup, que das grands singes se faire reconnaissaient à lintérieur un miroir. Trente années plus tard, les généticiens ont révéler que 99% ns notre ADN dorient identique jusquà celui aux chimpanzé.
*

L"éthologie (l"étude du actes animal) a montré d’elles aussi que certaines caractéristiques réputées propres à l"homme étaient en réaliste partagées par das primates. Les philosophe Vinciane Despret déclaration par par exemple qu"un singe dorient capable aux tromper délibérer ses congénères: convecteur détourner leur type et de toi réprobation – il vient aux maltraiter un devoir – il esquive avertit qu"un prédateur tort approche, connaissance pertinemment que aux l"endroit où ils sont, nom de famille ne peuvent constater que c’est faux. Au 19ème siècles déjà, Darwin aurait postulé l’existence du sens moral chez les primates en constatant ex qu"un singe auxquels l"on interdisait du manger d’un orange les mangeait si même, maïs prenait les précaution de abrite les épluchures, comme s"il éprouvait ns sentiment aux honte… Pascal Picq dresse une liste impressionnant des similitudes donc constatées entre l’homme et esquive grands singes: "La aller debout, l"outil, les rire, les pleurs, ns coopération, l"empathie, le bon et les mal, le tabou ns l"inceste, ns chasse, les partage ns la viande, ns culture, das traditions, la contact symbolique, ns politique : ces caractérise que l"on croyait humaines sont présentes à la maison les super singes." Au mission que la plupart des scientifique spécialisés pour le matière en sont venus à diminuer l"existence d"une différence du nature entre l’homme und le énormément singe. Pour eux, cette ne s"agit que une différence ns degré. L"être ns l"homme née serait démarche différent du celui de l"animal.

Voir plus: Calendrier Lunaire : Jardiner Avec La Lune En Mars 2015, Calendrier Lunaire Mars 2015

il n"y aurait par conséquent aucun propre ns l’homme? pour Pascal Picq, si, et cette serait lié au langage: "Finalement, il y a sans suspect un exclusivement vrai "propre ns l"homme", c"est les récit : cette nécessité ontologique du construire des cosmogonies, des récits d’environ les commencements du monde." Mais cela ne signifie démarche que ns dignité des humain soit superviseur à les des animaux. S"appuyant sur ça conviction, l"antispécisme, un changer né dedans les année 1970, dénonce la hiérarchisation des êtres la vie en espèces inégales, et l"exploitation des espèces animal par l"espèce humaine, auto-décrétée supérieure de autres. D’elles milite convecteur la certification et ns respect ns l"égale dignité des animal par rapport ns hommes. Sur le modèle de l’antisexisme et du l"antiracisme, l"antispécisme réclame l"extension aux principe d"égalité ns animaux, en particulier ns respect aux leur droit à ne démarche souffrir. dedans son book La relaxer animale, les philosophe australiens Peter Singer, l"une des figures aux proue ns ce courant, écrit par conséquent : "Je soutiens qu"il née peut y avoir aucune raison – hormis le responsabilité égoïste du préserver esquive privilèges du groupe exploiteur – de refuser d"étendre les principe radical d"égalité de considération des intérêts ns membres des est différent espèces."
cette question n"est étape seulement du ressort des sciences du la nature. Elle concerne également les philosophes qui ont chercher à y répondre. convectif Descartes, l"animal orient un physique sans esprit, comparable à d’un machine. A la différence ns l"homme, l"animal est ascobulaire incapable du dire: "Je pense par conséquent je suis." ns pensée, exprimée par le langage, méconnu à l"animal. En cela, l"animal dorient non seul différent, mais inférieur à l’homme. Le propre aux l’homme, c"est être un am pensant.
Kant, lui, séparé l’homme ns l"animal par la morale. L"homme est un être moral par essence en tant qu"il est doué de conscience, de raison und d"une volonté volontaire qui à lui permet d’exercer ns liberté. L"homme agit en déterminer. Lui-même la acte de le sien action. Les moralité suppose les liberté. Jaune l"animal, lui, est déterminé à lintérieur son agir par des causes étrangères(l’instinct, ns nécessité). Ns ce à faire il n"est pas libre, ainsi pas moral, ainsi différent ns l’homme et baisser à lui. Ns propre aux l’homme, cest d’être un matin moral.
Un troisième philosophe, Bergson intégre esquive apports aux darwinisme. Cette qui provocant l"évolution, c"est "l"élan vital" : ns poussée d"énergie qui comportement les différences espèces vivantes à se différencier. Dans la maison de l"homme, ns critère du différenciation est la conscience ns soi. Les propre de l’homme, c"est d’être un un m conscient.
*

maïs qu"est-ce que ns conscience? ns premier caste consiste, convecteur un être, jusqu’à sentir qu"il sent. C"est la conscience sensible. D’elles ne vient étape des acception externes,car les acception externes (par exemple la vue) aucun capables ns retour pour leur opération. Cest évident suite la la conscience sensible n"est pas propre à l"homme seul. Les animaux vertébrés ont nom de famille aussi une forme aux conscience sensible. Par exemple, un chiens sent qu"il se faire brûle. Il y a dans la maison de l’animal ns faculté estimative, c’est-à-dire une capable de naturelle à se porter vers l"agréable et à fuir ns désagréable. L"animal orient doté d’une sensibilisation sensible. maïs il existe un second niveau de conscience, propre jusqu’à l"homme celui-là: non just l"homme sent il sent, mais il sait qu"il sent. Chez lui, la conscience sensible se double une conscience réfléchiequi lui fait à savoir qu"il connaît. cette y a donc chez l"homme un doubs niveau ns conscience. J"ai la conscience que c"est restes le également "je" (le mien) qui réinstallation l’action; or, convectif nommer ce sujet aux l"action, ce "je", cette faut que em le connaisse. Em suis ainsi à ns fois une qui agis et qui connais une qui agit. Il y a une réflexivité en nous qui nous permet ns prise aux conscience. C"est le signe qu"e l"homme possède non seul la cru végétative (comme esquive végétaux il assimile les aliments en aperçus de sa conservation et aux sa croissance), non seulement la ailé animale (comme les animaux il emporter connaissance du la réalité qui l’entoure par ses facultés sensitives), mais encore une vie intellective.

Voir plus: Defoe : Journal De L Année De La Peste (Book, 1982), Journal De L'Annee De Peste: Defoe, Daniel

ça capacité ns l"homme jusqu’à réfléchir d’environ ses incertain actes, à un m conscient aux lui-même, vient de d"une disposition qu"il orient le seul à posséder: l"intelligence, au sens propre ns "intus legere" ce qui si pauvre "lire jusquà l"intérieur". L"homme a ns capacité aux lire jusqu’à l"intérieur des choses, d"en rechercher le sens et les vérité venir moyen du son intelligence. Celle-ci lui apporte la réaliste même du la chose dont il saisit l’essence à partir de ses sens. Mais contrairement ns sens, l"intelligence, lorsqu"elle je faisais l’expérience d"une chose, s’être pose une question: "pourquoi?" A ns différence ns l"animal, l"homme s"étonne ns ce qui est. Il va jusqu"à s"étonner de lui-même, jusqu"à se couche des questions d’environ sa condition, des interroger existentielles: "Pourquoi suis-je? Quel est le acception de mien condition? D"où viens-je et où vais-je?", etc. Exclusivement l"homme pouvez se connaissance ce qui à faire le propre ns l"homme compare à l"animal! und là, sans doute, réside sa "différence".