Journal De La Haute Marne Saint Dizier

Représentant de l’Agence régionale ns santé (ARS) en Haute-Marne, damien Réal a je faisais un point de ns situation sanitaire, hier en commencée d’après-midi. Il explique notamment pourquoi les compte sont dans certains cas mauvais en Haute-Marne.

Vous lisez ce: Journal de la haute marne saint dizier

«Notredépartement connaît présent une circulation très active duvirus. Le germe est auquel et frappé toutes das tranches d’âge»,entame jambe Réal, déléguer territorial aux l’ARS en Haute-Marne.Il enfonce le clou et adressent un un message à ceux qui confiance en soi sentiraient àtort en “sécurité”: «Il n’y a pas de territoirequi cette épargné. à propos de quoi que l’on se établir dans les département, onpeut am confronté venir virus.»

Àla date de jeudi soir, ns taux d’incidence était ns 540 convecteur 100000habitants d’environ les sept dernier jours. «C’est carrément élevé»,déplorait ns représentant de l’agence aux santé. Ns taux depositivité des tests atteint plus ns 21%. «Le tauxd’incidence pour les abrita de plus ns 65 ans, est ns 616 pour100000 habitants. Là aussi, conditions météorologiques voit d’un augmentation continuede ces indicateurs.» Malgré celles chiffres au-dessus ns lamoyenne français et aux la moyenne en grand Est, le nombre depassage de urgences convecteur motif aux Covid reste modéré. «Onn’a pas aux situation aux saturation des services d’urgences pourraison aux Covid. C’est une bien nouvelle…»

Dynamique haussière

Jeudisoir, 110 personnes étaient hospitalisées en Haute-Marne en raisonde la couronne et année en service de réanimation. «Depuis ledébut aux l’épidémie, 115 compagnon sont décédées à lintérieur lesstructures hospitalières. Je vous dérange qu’à la fin aux moisd’août, conditions météorologiques étions à 75 personne décédées puisque la premièrevague. Depuis début septembre, 40 personnes sont décédées à lintérieur ledépartement.

«Concernantla dynamique de l’épidémie, nom de fille rappelle suite la région Grand Estconnaît un espacer dans le temps: nous avons été touchésavec un devoir peu ns retard. Nous oui été épargnés audémarrage. Venir sein de la région, esquive départements aucun tousnon plus dans le également tempo. Le département aux la Haute-Marne a undécalage comparer à les Marne et ns Meurthe-et-Moselle parexemple», poursuit damien Réal. Ns Haute-Marne orient toujours«dans une dynamique haussière ou ns moins dedans un tassementtrès progressif». Ns situation dorient similaire à lintérieur leHaut-Rhin et ns Meuse.

Voir plus: Extraits Du Voyage Autour De Mon J Ai Trouvé L Homme De Ma Vie

Des effets dans d’un dizaine de jours

PourDamien Réal, «le confinement est une moyen qui permet decasser les effets aux l’épidémie, mais cette faut attendre à une dizainede jours pour en cf les effet en Haute-Marne». Maïs lereprésentant aux l’ARS en Haute-Marne, habitué à cours des derniersmois jusquà se faire le un message des mauvaises nouvelles, veut cf unelueur d’optimisme: «Les métropoles collecter souscouvre-feu et parmi confinement début à en cf les effets, avecun ralentissement aux l’épidémie pour différentes zones. Les montreque le retenue porte le sien fruits et suite la réduit desinteractions société casse ns dynamique ns l’épidémie.

Voir plus: L Age De Valery Giscard D Estaing, Valéry Giscard D'Estaing

EnHaute-Marne, les effets du confinement sont “timides”.«J’invite l’ensemble ns la population jusqu’à ne pas meugler lavigilance.»

Une embrasé d’espoir

Saluantla mobilisation de personnel soignant, les représentant aux l’ARSappelle tous «à matin l’artisan ns la combattre contrel’épidémie en respectant das gestes barrières». Ilpréconise aussi aux ne pas attendre d’être jai contacté par l’Assurancemaladie pour occupation des mesure strictes. «J’invite toutepersonne qui a des symptômes jusquà s’isoler et jusquà redoubler du prudencepour éviter aux contaminer le sien proches dedans l’attente d’obtenir unrésultat.»

DamienRéal conclure en rappelles toi que la ruralité ns la Haute-Marne «n’estpas un facteur protecteur. Dès plus nous avons des interactions, nouspouvons un m en contact auprès le virus.»

«Nousdevrions x la embrasé du bout du tunnel carrément prochainement. Danscette attente, maintenons nos efforts convectif casser ensemble cettedynamique.»

Sylvie C. Staniszewski

Moitiédes Ehpad haut-marnais touchés

Lesétablissements accueillant des compagnon âgées dépendantes fontl’objet d’une surveillance particulière du la aller des autoritéssanitaires. Les personne qui y sont accueillies étantparticulièrement cassé face venir virus – du par leur âge et leursanté -, les suivre peuvent se d’exprimer dramatiques pour lesrésidants. «Moitié des Ehpad sont concernés par venir moins uncas aux Covid convoque l’instant. Les peut préoccuper le personnel, unrésidant ou esquive deux. Un avec certitude nombre de structures oui des casnombreux qui générer une type forte jusqu’à plusieurs titres.Déjà, esquive résidants sont fragiles. Ensuite, les équipes quiinterviennent en Ehpad sont comparativement “modestes” en nombres etpeuvent par conséquent être rapidement déstabilisées lorsque trois, quatre oucinq membres ns l’équipe sont malade et née peuvent plustravailler…»

Auretour des vacances, des campagnes ns tests ont lété réaliséesdébut novembre «pour tester alger les personnels et identifierdes éventuels revendeur agréé malades». «Pour un bien sur nombrede résidants positifs, nous avons des forme asymptomatiques. C’estplutôt une bon nouvelle… Mais certaines ont aussi des formesdégradées, nécessitant une hospitalisation. De toi résidantsd’Ehpad sont décédés…»

Vitelu

Pas ns comparaison possible

«Ilserait hasardeux du comparer ns situation courant par avoir peur de àcelle aux la première débarque parce qu’à l’époque on oui unecapacité du tests qui dalka moindre. Moins de personne étaienttestées et plus loin de personnes symptomatiques, dansl’environnement de abrita malades. Les taux du positivité étaienttrès important lors du la dabord vague», montré hierDamien Réal. «Aujourd’hui conditions météorologiques testons les personnes qui ontdes symptômes, des cas contacts et des personne sans symptômes. Lepanel de compagnon testées n’est pas le même.»

Montée en obliger à Saint-Dizier

Lesstructures hospitalières font en organiser de ne étape déprogrammerd’interventions foins le moins possible. Pourtant, «elles sepréparent jusquà le faire et à pire la prise en charger despatients Covid. «À Saint-Dizier, das 24 lits dédié àl’hospitalisation covid sont d’ores et déjà occupés: Ilstravaillent jusquà déprogrammer des interventions la semaine prochaineet je suis monté à 36 lits aux capacité d’hospitalisation ns patientsCovid.