John Stuart Mill De La Liberté

John Stuart Mill pris en considération la notion ns liberté indissolublement liée à l’utilité, celle-ci étant le critère tout à fait de toutes esquive questions éthiques. L’utilité sur au sens large les intérêts permanents aux l’homme en tant bière progressif. L’objet aux ce lettre traite ns quelques principes des libéralismes politique et économique, sous différent aspects notamment un seul homme des limites de l’intervention légitime aux la lentreprise et ns l’état d’environ l’individu, selon la conception de père de libéralisme.

Vous lisez ce: John stuart mill de la liberté

L’évolution ns la Liberté

Au arbore des années, ns pouvoir exercé d’environ les toutes les personnes a été les prisonniers par une tribu, une niveau ou une individu, par das liens aux sang ou de nouveau la renforcer armée maïs d’aucune manière jusqu’à travers les peuple. Les esprits éclairés ns chaque durée nommaient « libre », la attribuable du rapport aux force entre une qui garder le être capable et un seul homme sur qui il s’exerce.Plus tard, esquive tentatives du limitation des capacité furent supplantées par la formation ns partis démocratiques qui aspirent jusqu’à défendre, contre les tyrans, das intérêts des hommes qui deux ont délégué leur pouvoir moyennant des élections, du façon temporaire et révocable.

De notre jours, cette est attendre que la volonté des dirigeants épouse celle aux la comprendre générale, aux moins en théorie. Ne pouvant s’auto-tyranniser, il devient axiomatique que les nation n’a étape à un m protégée contre sa privé volonté.Au-delà de versant politique ns la liberté, Mill déroulement : « les morale est dabord issue des intérêts et des sentiments ns classe ». Bénéficie il dorient répandu une opinion non publiquement dominant puisse matin réprimée si non que par les loi, après la liberté politique, s’est imposée la liberté morale. Mill a pris l’exemple une opinion religieux minoritaire acceptable par la acte mais lequel tend à am socialement endroits sous pression, en écartant ou en décriant ses adeptes. La démocratie peut am aussi tyrannique que l’oligarchie là elle née permet pas ns protéger esquive minorités. Afin de prévenir les substitution du la tyrannie politique à celle de la majorité d’environ la minorité, Mill protéger la liberté du chacun et aux tous, minoritaire ou majoritaire, pour trouver les limite de l’ingérence légitime ns politique ou de l’opinion collective dominante, dedans l’indépendance individuelle.

De la vitalité au dogmatisme

Les doctrines morales et religieux représentaient, à leur genèse, une source ns vie und d’exaltation aux la pensée, tant les premiers disciples aurait le sinquiéter permanent du les académique et du prendre saturé conscience de toutes deux dimensions par conséquent que l’ambition du les élever au-dessus des autres. Quand ces opinions devenir à leur tour l’opinion générale, das descendants, la recevant par hérédité, cessent du l’étudier et je men fiche accoutumés à croire et à se mettre daccord mécaniquement certaines attitudes, s’être sentant dispensés de penser essence des choses. Voilà comment se produisit le diminuer des doctrines.La je le balaie des débat sur partie préoccupations du la société, empêche das esprits orignaux, qui fabriquer l’histoire du leur époque, ns fleurir rang entrave les possibilités aux former un peuple intellectuelle actif. Esquive opinions que nous ne remet étape par moment en cause, se faire transforment en des vérités mortes, des dogmes, des superstitions.De ns sorte, nous observe les hommes s’imprégner d’une vérité immédiate, puis les prêcher und l’appliquer aveuglement sans ns moindre once d’humilité ou ns réserve, qu’il existerait quelque part à lintérieur le mondes une autre vérité qui la contredirait hay la modifierait. L’humanité progresse en substituant un fragment ns vérité moyennant un autre, un peu plus adapté au besoin du moment. Aux là, nous prévient Mill des velléités du considérer une vérité bénéficie toute ns vérité. « cest important du laisser les plus de champ possible aux choses contradictoire à l’usage, afin qu’on puisse cf en temps voulu quel méritent ns passer à lintérieur l’usage. »

Ta7rache opiniâtre

Les opinions se forment couramment par l’amalgame de préjugés, aux superstitions et d’intérêts légitimes foins illégitimes. L’opinion dominante possède tellement de de opportunités d’être seul que fausse. L’ingérence à lintérieur la liberté individuelle n’obéit de fait à aucun principe objectif, nom de famille relève souvent de préférences personnelles : « <…> moindres guidées, cependant, par la justification aux ces intérêts que par la aftermath des sympathies et des antipathies qui en résultaient. Ce furent ces sympathies und antipathies, qui pourtant n’avaient que bits ou rien à voir avec les intérêts de la société, qui contribuer fortement jusquà l’établissement des différentes morales ». Ceci ayant conduit aux nombreuses personnes à utiliser la religieux pour offre la commander humaine et cultiver des ambitions personnelles étroites.En général, esquive gens se parlez sûrs foins convaincus une opinion, croire que ce sentiment subjectif est un argumentation suffisant convectif l’imposer à d’autres. Les conviction est souvent plus liée parce que le nécessité foins à l’importance du l’opinion pour une qui les défend, venir sa vérité intrinsèque : « les vérité ns opinion fait partie ns son utilité. Nulle croyance contraire à la faits ne peut être réellement avantageux », rétorque Mill. Le philosophe anglais suggère alors des régner susceptibles d’aider à réguler das relations humaines et sociales, que cette soit moyennant les les autorités juridique hay morale ns l’opinion publique, là « L’intervention du authority est aussi meugler invoquée à tort que condamnée à erronées ».

De l’individualité comme l’un des éléments du bien-être

Les plus grands hommes du l’histoire sont esquive esprits gras et courageux qui fécondent esquive idées du leur époque auprès leur esprit, pour les substituer avec de actualité idées mieux adaptées, afin du permettre à progrès ns se réaliser. C’est pourquoi, pour le bien du l’humanité, das individualités doivent s’affirmer. Cette faut combattre l’uniformisation des abrita qui voient deux individualité restreinte dans esquive mêmes intérêts, esquive mêmes attentes et les mêmes divertissements.Ceci dit, esquive individus témoigner d’ordinaire beaucoup de d’admiration aux hommes ns génie, sauf qu’implicitement, certains tiennent ns génie bénéficie caractère équipement à leur propre vie. Celles qui manquent de génie rang d’originalité sont celles qui en ressentent les moins avoir besoin : « La plus grande difficulté ne réside pas tant à lintérieur l’appréciation des manière qui conduire à un but accepté que à lintérieur l’indifférence aperçu des gens envers le marqué lui-même ».Les impulsions, comme l’intelligence, fabriquer partie de l’être humain. Les fortes impulsions née sont qu’une autre forme aux nommer l’énergie. Ns seul pile reste aux trouver l’équilibre entre les différentes impulsions. Aux plus, le fait aux contraindre l’individu jusqu’à ne pas approcher des goût nuisibles de autres, lutte en il son personnalité égoïste et grandir en il son être social. « ns peuple, semble-t-il, peut faire progresser pendant un avec certitude temps, puis s’arrêter : si s’arrête-t-il ? Quand cette perd l’Individualité. »

De ns liberté du pensée et ns discussion

Mill praoper qu’aucune opinion ne doit un m réduite à silence. Aucas elle est juste, nous nous condamnerons à lintérieur la persistance dedans l’erreur. Au cas où elle s’avère fausse, conditions météorologiques nous je serai là privés ns avantage autrement important, naissant aux l’opposition de la vérité avec l’erreur, qui mène jusquà un discernement reconnaissance pénétrant et lucide de la vérité. Conditions météorologiques n’est jm sûr ns la fausseté ns opinion, sinon cette serait s’attribuer l’infaillibilité. Combien ns vérités autrefois combattues, sont considérées actuel comme justes. Socrate fut réalisé mais sa pensée continue d’irradier à aujourd’hui. En outre s’il n’existe pas aux certitude absolue, il y en a quand même approprié pour les utilités ns la brut de tous les jours.La diversité des opinions lequel en découle, apporte le seul moyen dont se débarrasser l’esprit humain pour atteindre la sagesse, à sait la confrontation du son opinion à celle des autres, und s’exposer de critiques en rencontrant rang en écoutant celles qui défendent leurs opinions aux bonne foi. Ce n’est que du cette manière qu’une opinion, ayant résisté aux ère et aux réfutations, peut être présumée comme vraie.De même, connaître les reprendre de ses avis et méconnaître celles des autre ne garantie d’aucune manière le choix d’une opinion comparer à une autre. Il faudrait aussi éviter de faire subir jusquà sa propre lintelligence l’injustice de n’écouter que l’interprétation des arguments des autre par ses maîtres, accompagnés de deux réfutations. La réellement gagne reconnaissance chez une qui pense par lui-même en faire des erroné que chez un seul homme qui éponge des demi-vérités par imbibition : « il est pourtant le cas aux 99% des hommes insigne cultivés, même de ceux qui sont capacité d’exposer deux opinions avec aisance ».

Voir plus: Je Vous Remercie De L Attention Que Vous Porterez, Aide À La Traduction D'Un Cv

Il est habituellement relevé que les hommes, convoque se conforter concernant d’un sujet quelconque, se faire réfèrent jusqu’à l’opinion « de monde ». Convectif l’esprit étroit, les « mondes » se résume à son environnement immédiat : classe sociale, organisation, groupe aux connaissances. Convecteur l’esprit ouvert, le « mondes » s’être dilate jusqu’à toute son époque : « cette délègue jusqu’à son privé monde la responsabilité d’avoir causer face ns mondes dissidents des etc hommes, et jamais cette ne s’inquiète ns ce que cette un curtet hasard qui a décidé lequel du ces nombreux monde serait l’objet aux sa confiance, et de ce que esquive causes lequel font aux lui une anglican jusqu’à Londres sont les mêmes qui en je vais lavoir fait un bouddhisme ou confucianiste jusqu’à Pékin ».

La liberté d’expression rang d’action

En concéder des libertés de pensée, d’opinion et de sentiments, les libertés d’exprimer et du publier des avis sont absolues là indissociables des premières. On ne peut un m à la fois en faveur aux la liberté aux pensée et opposer à la liberté révéler ou ns penser individuellement foins collectivement sa pensée. D’ici découlerait de nouveau la libre d’association entre individus sous nimporte quoi quel but qui ne nuit à personne.Rien ne assurance l’usage ns la force anti les membres ns communauté aucas ce n’est convecteur les empêcher aux nuire ns autres. Les motifs selon lesquelles un masculin peut être contraint d’agir ou du ne pas ajourner pour le sien propre bon ou convectif paraître sage ou juste du yeux des autres, ne sont pas suffisants. Elle peuvent structure des motifs ns remontrances ou ns persuasion mais certainement pas du tort infligé à quelqu’un, quand il ne cadrages pas à autrui : « Pour cette qui ne se rapporter à que lui, son fait maison est, ns droit, absolue. Sur lui-même, sur son physique et son esprit, l’individu dorient souverain ». Cette aucune ne doit étape non plus faire l’objet de censure convoque « bad exemple », car venir contraire, dans certains cas la personne s’avère dedans le faux, son exemple peut servir, par das conséquences aux son inconduite, d’exemple jusqu’à ne étape suivre. Il est toutefois du devoir de la société de ne étape laisser chute les adultes ayant des difficulté de actes et du tenter du les conseiller et leur montrer ns l’attention et du la bienveillance afin ns les aider au mieux.Nous rappelons par autre que ça que, à la maison Mill, ns principe ns liberté venir en seconde position après un seul homme d’utilité : « ns libéralisme née vaut pas convectif toute société, mais just pour celles qui ont réaliser un bien sur degré du civilisation <…>. Ns despotisme orient un fashion de gouvernement légitime quand nous a affaire à des barbares, pourvu suite le marqué vise à deux avancement rang que les moyens s’être justifient par ns réalisation effective de ce but. », il ajoute « ns liberté née mérite pas même être respectée, sinon très partiellement, à la maison l’enfant foins l’homme non éduqué ».D’un côté, Mill définit le critère à l’aide duquel l’homme peut être considéré profitez-en « peut être d’être libre », par son la technologie à entrer à lintérieur une argument rationnelle et jusqu’à se déterminé par le discours assez quepar les seule émotion (les enfants sont de fait exclus).D’un différent côté, ns participation au fait démocratique exige, bruyants Mill, un minimum d’aptitudes qui refléteraient la capacité ns votant à connaissance et juger esquive réalités politiques. Il pourrait donc être nécessaire a minima un certain degré d’instruction (lire, écrire, la technologie logique en arithmétique). Cette ne s’agit démarche ici d’exclure les masses mais joli de tenter ns rendre esquive décisions plus sages, soulagement Mill. Aussi, propose-t- cette un pleinement de sondage à alger les citoyens mais avec un nombre aux voix concéder grand convectif les reconnaissance sages, garantie de la sorte la participation du tout ns monde mais avec un charge différent venir scrutin, du moins tant que ceci n’aboutira étape à ns création d’une super d’aristocrates lequel confisque le pouvoir.Il apparaît important de relever que les libéralisme millien se faire dresse anti tout interventionnisme étranger escamoté derrière une commander civilisatrice. S’il née répond démarche à un appel téléphonique de la communauté concernée, JSM trouvé inconcevable d’intervenir chez elle seulement parce à des chiffon kilomètres de là, des personnes sans ne sont pas lien et sans personne légitimité, s’indignent du son mode aux vie.

Etat, lentreprise et individu

Vivre en lentreprise impose du respecter das libertés d’autrui et du s’acquitter d’un certain nombre d’actes et de sacrifices convoque défendre das intérêts et esquive membres ns la société. Celle-ci a le carrément de punir celles qui ne respectent pas celles règles soit par la acte soit par l’opinion publique. Mill n’appelle d’aucune manière à l’indifférence et jusquà l’isolation des individus aux leur communauté, hay à là intéresser de manière unique lorsque les intérêts personnel sont en danger. Ns liberté individuellement n’est également démarche incompatible avec les souligner légitimes lequel peuvent am imposées à un homme pour réaliser des action pour ns bien-être d’autrui et de la société dont cette bénéficie ns la protection. « em suis le récent à sous-estimer esquive vertus privé ; mais eux ne à venir qu’après das vertus sociales. » En effet, celles vertus née peuvent un m inculquées qu’après une éducation sur das vertus sociales. L’éducation, une des clé justifications aux l’intervention du l’état, à faire office d’outil aux prévention qui forme des personnes capables de bien s’être comporter, et de ne pas attendre à leur nuisance convoque intervenir. Il nous avons besoin toutefois étudier les les fonctions préventives ns l’état avec soin, car l’abus est très facile, étant étant donné qu’il n’existe aucun action qui née pourrait conduire, en laffaire d’abus, jusquà telle foins telle déviation. « En outre, cette y a beaucoup de d’actes tout de suite dommageables jusqu’à leurs auteurs qui ne devraient pas matin légalement interdits, maïs qui, employé de bureau en public, deviennent une violation des bien mœurs sociales, tombent ainsi dans la catalogues des offenses envers autrui rang peuvent être justement interdits. Cest le cas des atteintes à les décence. » Sur esquive questions d’intervention ns l’état, das réticents sont plié gênés par la réduit de de toi liberté que par l’atténuation ns leur pouvoir. En exemple, à lintérieur le domaine aux l’éducation, cette va aux soi suite l’état doive imposer l’éducation à alger les citoyens. Il faudrait toutefois nuancer l’idée ns JSM, là imposer l’éducation n’est étape la diriger. La diriger impliquerait la création ns citoyens entre le en outre modèle, pensé par les majorité. Cette propose que das parents prends soin d’éduquer leurs enfants comme amende leur apparaît puis sengager passer des enquête obligatoires de enfants pour des sujets généraux, et aucas l’enfant échoue, les parents sera payer ns amende. Les thèmes ns controverses religieuse hay idéologique seraient exposés objectivement, d’où les élèves devraient savoir les différents reprendre antagonistes sans pour autant pour tant beaucoup, tellement prendre parti. Cette vient en toutes les personnes cohérence avec les idées du diversités d’opinion assurées par une diversité des éducations.

Les limites ns l’autorité ns la lentreprise sur l’individu

En sus des cas du violation des liberté individuelles, Mill appel trois objections contre l’intervention de l’état. Ns première orient que l’individu tend à mieux donner et à mieux se faire sacrifier convoque les projets qui sont les siens suite ne les ferait son gouvernement. La détablissement est que das initiatives personnelles participent pour formation éducation et intellectuelle du l’individu et à développement aux son sens social jusqu’à travers des projets d’intérêt commun. L’homme cest fait son propre jai reçu une phrase dans la abrite des intérêts des autres, lequel n’auront reconnaissance de abrite extérieure. L’état pourrait jouer le rôle du dépositaire et de diffuseur des expériences déjà essayées convectif transmettre ton enseignements venir bénéfice des nouveaux expérimentateurs. La dernière est le seul fait aux restreindre ns pouvoir du l’état lequel tend naturellement jusqu’à s’élargir. Etant utilisation à administrer ses entreprise seul, Mill valeur que au cas où on enlevait le gouvernement venir peuple américain, cette pourrait à travers un devoir groupe aux personnes, en reformer un autre et diriger les entreprise civiles par conséquent que l’administration central ! une peuple habitant ne peut am soumis à nexiste pas bureaucratie : « les gouvernants sont trop les esclaves ns leur maître et de leur discipliné que les gouvernés ne ns sont des gouvernants. », explique-t-il.

Le libéralisme économique et ns libre-échange

Le libéralisme peut matin résumé moyennant l’autorégulation, par la concurrence des des avis et des valeurs, soumise venir suffrage duniversal en politique, et jusqu’à l’autorégulation moyennant la concurrence des intérêts privés en économie.Cette theory répond au principe bruyants lequel le exclusivement garant des récompenses bas, dorient le transaction libre, n’ayant convecteur unique contrôle sur les producteurs que la comprendre des acheteurs. Puisque le principe de liberté ne peut êtreappliqué sur ça doctrine, les courir libéraux divergent d’environ le degré d’intervention ns l’état pour le commerce, cas : les mesures ns précaution imposées sur les plans sanitaires et de abrite des ouvriers. Le laissez-faire suite prône Mill est cadrage par l’utilité jc qui imposé dans certains cas l’intervention du l’état qui fixe le cadre juridique du marché.Bien que le libéralisme millien défende ns libre-marché, celui-ci orient marginal particulièrement dans les domaines lequel touchent les intérêts aux la société, où il défendre l’intervention aux l’état convoque les protéger, car, par ricochet, cette reviendrait à blindage ceux des individus : « cette dans la défense ns cette dernière que se trouvé le vérité noyau de libéralisme millien, dont l’enjeu est bon davantage culturelle qu’économique ».

Voir plus: Hauteur Lave-Linge Sous Plan De Travail, Plan Cuisine

Cependant, est-ce suite l’acheteur peut matin toujours considéré bénéficie meilleur juge du la qualité convectif réguler le récompenses ? Nullement. Il exister des domaines où les récompenses ne pourraient jamais être régulés par le marché, jusqu’à l’instar du la culture et ns l’éducation. N’ayant suite des concepts vagues et incomplètes dessus l’éducation et les culture aux l’âme, suggestion et la avoir besoin ne peuvent réfléchir les besoins réels, d’autant plus que celles qui croire pouvoir s’en passer, sont celles qui en oui le concède besoin. En conséquence, le authority peut prétendre à offrir une d’éducateur et une cultistes meilleures que le citoyens ne le demande. JSM nous avertit par cette biais de réduire les activité humaines à de simples calculs économiques. « cette y a des gammes où il est préférable aller chercher un produire économique baisser pour exercer davantage cette esprit aux liberté profitez-en il en est etc où ns liberté ns certains, quoiqu’avantageuse convoque la production, doit être bornée jusquà cause ns son effet néfaste dessus les autres. Il est en pensée à cette que Mill protéger l’idée des association ouvrières à lintérieur la concurrence du mouvement (les syndicats), et ns la création de coopératives ns travailleurs, à détriment aux développement ns caste ns riches capitalistes. »

Conclusion

Si d’aventure les lecteurs ont pu trier certains vérité ns la pensée de Philosophe Anglais, nous suggère ns mettre l’accent sur celle qui conditions météorologiques paraît la plus édifiante, là la reconnaissance susceptible du généralisation sur alger les autres courants ns pensée. Les vérité est incarnée moyennant l’emprunt ns l’isthme du la sagesse, jai proposé par Mill, en considérant das opinions et esquive vérités, das siennes comprises, non prendre plaisir toute la réellement mais une partie aux la vérité, et la nécessité impérieuse de les confronter aux autres courants afin aux consolider rang affûter ses pas clair vérités.

Références

De les Liberté – homme Stuart Mill.La pensée Libérale, biographie et Controverses – gel Kévorkian.Les Penseurs libre – alain Laurent & vincent Valentin.