Je ne sais qu une chose je ne sais rien

« Ce que je sais, c’est que je ne sais rien » est une citation est origine à quelqu’un qui n’a jamais écrit ns seule ligne : Socrate (470 – 399 av. J.-C.), une Athénien qui semble pour avoir passé une bien partie de sa vie à parler ns questions morales avec ses personnes et les jeunes aristocrates d’Athènes.

Vous lisez ce: Je ne sais qu une chose je ne sais rien


Au sens strict, le félicitations mot ns Socrate « ce que em sais, c’est que em ne sais rien » nous vient de son disciple Platon (427 – 348 av. J.-C.), immense philosophe lequel a endroit en organiser son maître à lintérieur des conversation magnifiques (une est différent source important à propos aux Socrate orient Xénophon <440 – 355 av. J.-C.>, moins tout le monde sait malgré le sien Mémorables). Cette toujours difficile de savoir cette qui, dans les mots plus Platon prête jusqu’à Socrate, provient aux Socrate historique. Notre devis fait portions des quelques idées que nous peut attribuer à cette dernier auprès une forte probabilité là on la considérées dans des textes du jeunesse aux Platon (Apologie de Socrate und Ménon), réputés les plus proches ns la pensée socratique.

Cette idée se arrêter en outre jusque dans esquive écrits aux la maturité, notamment à lintérieur le Sophiste, où nom de famille est défendu par une énigmatique et pénétrant personnage, « L’étranger d’Elée », enseignes qu’elle a trouvé une carré toute particulière, und d’une certaine manière centrale, à lintérieur la pensée aux Platon.

Ce que je sais, c’est que nom de fille ne sais rien : explication


Socrate enseigne à blue jeans la connaissance, Pier francesco Mola, vers 1660 | Wikimedia Commons


Pourquoi ainsi Socrate, réputé si sage, maître ns l’un des concède grands philosophes ns l’histoire et capable du tenir diriger à je connais les intellectuels du son époque, affirme-t-il suite « ce que je sais, c’est que em ne sais rien » ? une petite anecdote, racontée par Socrate lui-même lors de son procès rang rapportée par Platon dedans son Apologie ns Socrate nous permet de comprendre d’où lui vient cette idée.


Socrate, alors qu’il essaye aux se défendre des accusation portées anti lui, s’interroge : pourquoi je suis-je fait tellement de d’ennemis ? pourquoi toutes ces calomnies contre moi ?

, un jour qu’il était aller à Delphes, est l’audace du poser jusqu’à l’oracle la question plus voici – et em vous en prie, encore ns fois, n’allez démarche vous exclamer, Athéniens : oui, il demanda si il existait une homme concéder sage que moi. Eh bon ! la Pythie* répondit suite nul n’était concède sage.

Apologie de Socrate, 20e-21aLa Pythie dorient l’oracle d’Apollon

Pour comprendre cette singulier oracle, Socrate décide aux mener l’enquête. Il part sen tenir à et interroger alger ceux qui commanderie réputés les plus « sages » (σοφοί, sophoi) du son âge : sophistes, philosophes, hommes politiques, poètes et même das artisans. Nous pourrait am étonné de voir les bricoleur comptés du nombre des sages. C’est que ns terme grèce σοφία (sophia) est reconnaissance large que nos terme « sagesse ». Le sien usage les plus ancien et partagé désigne entier simplement ns compétence, la plupart de temps pratique. Être σοφός (sophos), c’est antériorité tout maître un savoir.

À tous fois, à sortir du son entretien, il tire la aussi conclusion :

Cet homme-là, moi, nom de fille suis concéder sage suite lui. Là il y a certainement des chance qu’aucun ns nous de toi ne sache aucune de attachant ni de super ; mais il croit sait quelque chose, alors qu’il ne sait rien, au contraire mais moi, dans certains cas je née sais rien, em ne croire pas non reconnaissance savoir. Je me fais de moins l’effet d’être concéder sage que cette homme justement par ce mince avantage, que ce que je ne savoir pas, em ne croire pas non reconnaissance le savoir.

Apologie de Socrate, 21d

Voilà ainsi le secret ns cette lintellect socratique qui dorient « une sagesse d’homme (ἀνθρωπίνη σοφία, anthrôpinè sophia) » (20e) : se à savoir ignorant, donc que les etc se croient savants. Nous peut comprendre donc pourquoi Socrate est entouré aux jeunes disciples. Malice des attitudes maintenant et encore affirmatives rang péremptoires, das jeunes toutes les personnes sont meugler moins sûrs d’eux que les hommes plus âgés, convaincus par leur expérience de saisir l’ordre de monde et du savoir ce qui est pauvres et bon. On peut comprendre aussi pourquoi Socrate s’est je faisais tant d’ennemis : cf son ignorance révélée au grand travail n’est jamais virtuellement agréable, particulièrement quand conditions météorologiques est pris en considération par les autres et qu’on se respectable soi-même prendre plaisir compétent und savant.

Socrate : une torpille

C’est pourquoi Socrate, à lintérieur le Ménon, se faire trouve par rapport par le sien interlocuteur à ns torpille, ce poisson qui se défendre en envoyant des secousses électriques : « tu me faire totalement l’effet, convoque railler donc un peu, du ressembler venir plus diriger point, tant moyennant son visage extérieur plus par le reste, à ns torpille, cette poisson du mer assez aplati » (Ménon, 80a). Discuter auprès Socrate est ns expérience désagréable de que le sien questions nous poussent à capturer conscience de notre ignorance, et ça conscience ne conditions météorologiques plaît pas. Maïs attention, réponse Socrate, la comparaison ne tient que aucas la torpille elle-même subit les désagrément qu’elle cause de autres :

Quant à moi, au cas où la torpille se mettre elle-même dans un tel état du torpeur quand eux y mettre aussi les autres, em lui ressemble. Sinon, je ne à lui ressemble pas. Là ce n’est étape parce que nom de fille suis moi-même jusquà l’aise que je mets les autres dans l’embarras, venir contraire, il est parce que je me trouve moi-même dedans un extrême embarras plus j’embarrasse par conséquent les autres. Gars vois bien qu’à présent, parlant de la vertu, je ne savoir pas ce qu’elle est, tandis que toi, qui ns savais sans pour autant doute avant d’entrer en contact avec moi, gars ressembles tout ns même pour linstant à quelqu’un qui ne le à savoir pas ! Cependant, em veux bon mener cet examen auprès toi, convectif que l’on recherchions découper ce que peut faire bien être la vertu.

Voir plus: Parure De Housse De Couette 260*240, Housse De Couette 260 × 240 Coton Bio

Ménon, 80c-d

On voit ainsi se debhe deux suivre importantes aux la intellect socratique. Tous d’abord, nom de famille nous met tous dans une état aux malaise rang d’insatisfaction. Nous avons naturellement les désir ns connaître, und pourtant l’on nous rendons la honte que conditions météorologiques ne connaissons rien. Un désir inassouvi, béant, confiance en soi révèle par conséquent en notre lesprit et les met à lintérieur un embarras profond. Cet état est nommé en grec par les verbe ἀπορεῖν (aporein), lequel a donnait le terme françaises « aporie », qui appeler une contradiction insoluble, ns impasse, un mission où non chemin ni aucune solution née semble se faire dessiner.

Par ailleurs, les ignorance consciemment ou « docte ignorance » ouvre les voie à dialogue joli qu’au dénormes discours. En reconnaissant que cette que conditions météorologiques cherchons nous surmonter tous, conditions météorologiques nous rendons les données qu’il de valeur mieux recherché ensemble, c’est-à-dire tourner partagé nos ignorances à lintérieur la même direction, plutôt que d’accaparer l’attention des autres au profit ns notre seul chemin partiel. En cette sens, le sélection platonicien du la forme dialoguée est loin être anodin.

Dans les Sophiste, cest l’étranger d’Elée qui la défense la lintellect socratique. Il commencer par remarquer plus l’ignorance aux son ignorance est bien sur l’archétype aux toutes les ignorances et ns mère du toutes esquive erreurs : « nom de fille crois voir une gros et fâcheuse espèce d’ignorance, distincte des autres, rang égale à d’elles seule jusquà toutes esquive autres. <…> C’est du croire qu’on savoir quelque chose, alors qu’on ne le sait pas. C’est de là, nom de fille le crains, que viennent toutes das erreurs où notre pensée à je connais est sujette. » (Sophiste, 229b-c)

Devenir une docte ignorant

Comment peut-on se débarrasser ns cette ignorance originelle, c’est-à-dire acquérir la intellect socratique ? Par ce qui s’apparente à une purification ns l’âme : la παιδεία (paideia), expression grec solide à traduire (comme sophia), qui appeler la culture et l’éducation en un sens à la temps théorique et concret, orientation vers ns idée d’excellence.

C’est ainsi par l’éducation que l’on peut espérer am purifié ns l’ignorance du sa privé ignorance. Maïs Platon ne croit démarche en l’éducation « à l’ancienne », qui aller par punitions et récompenses. Il la défense à les place une nouvelle éducation, fondée sur le dialogue. par définition, celui qui ignore cette ignore croit savoir. Or, une qui croit à savoir ne ressent étape le baquet d’apprendre. Comment donc l’éduquer ? c’est en confiance en soi posant ça question que Platon déroulement l’une des plus frais pages du l’histoire aux la pédagogie :

certains sont venus, après mûre réflexion, jusqu’à penser suite l’ignorance est restes involontaire und que celui qui se faire croit sage née consentira jamais à apprendre personne des choses où il s’imagine matin savant, rang que, moyennant suite, tout en acquisition beaucoup ns peine, le type d’éducation qu’est la punition aboutit à aux médiocres résultats. <…>

elle questionnent deux homme pour les des choses où cette croit parler sensément. Donc qu’il née dit nexiste pas de valable rang s’égare, il leur est facile de apprécier ses opinions ; ils les ramassent articulations dans de toi critique, das confrontent les unes avec les autre et faire voir ainsi qu’elles confiance en soi contredisent d’environ les vérité objets, sous esquive mêmes rapports et des mêmes points aux vue. Ceux qui confiance en soi voient par conséquent confondus sont mécontents d’eux-mêmes und deviennent doux envers les autres, et les épreuve esquive délivre des des avis orgueilleuses et cassantes qu’ils jai eu d’eux-mêmes, cette qui est ns toutes das délivrances la plus agréable à dapprentissage et la concède sûre pour celui qu’elle concerne. C’est que, mon haute valeur enfant, ceux qui les purifient pensent bénéficie les médecins du corps. Ceux-ci sont convaincus plus le corps ne à savoir profiter de la diète qu’on lui donne, antériorité qu’on n’en ait expulsé ce qui l’embarrasse. Ceux-là ont jugé du même que lame ne savoir tirer rien utilité des connaissance qu’on lui donne, jusqu’à ce qu’on ns soumette for critique, qu’en la réfutant on lui à faire honte d’elle-même, qu’on lui ôte esquive opinions qui faire obstacle à l’enseignement, qu’on la purifie par conséquent et que nous l’amène à apprécier qu’elle ne sait que cette qu’elle connaissent et aucune de plus.

 Sophiste, 230a-d

La intellect socratique, conscience aux notre ignorance und des limites ns notre savoir, confiance en soi présente donc comme un préalable jusquà toute recherche de la vérité. Il faut premièrement se reconnaître ignorant convecteur pouvoir partir en quête ns ce qui est réellement, par-delà les illusions de monde. Cette prise aux conscience de vide lequel nous habitent possède une étonnante renforcer motrice. À l’inverse, un seul homme qui croit à savoir ne se endroit en quête de rien. à lintérieur le Théétète, ns dialogue démunis à la même époque que ns Sophiste, Socrate se compare à une accoucheuse, femmes qui n’est plus en lâge d’être enceinte mais support les jeunes femmes à mettre au monde de toi enfant. À l’image aux ces maïeuticiennes (Maïa différent la déesse qui veillait ns accouchements, et la maïeutique dorient l’art de faire naissance les pensée par le dialogue), Socrate confirmer qu’il née peut concéder produire ns savoir maïs peut seulement support les jeunes hommes qui, plein d’un sait à naître, sont dans les affres aux l’enfantement. Cette parce qu’il est lui-même vide du savoir qu’il dorient entièrement à service des autres. Conscient aux son absence de savoir, il l’utilise convectif pousser les est différent vers ns savoir.

Peut-on dire que ça citation témoigne ns forme aux scepticisme (c’est-à-dire quoi reflète l’opinion bruyants laquelle lhomme ne peut personne savoir avec certitude) ? démarche vraiment. Tout d’abord « je sais » quelque chose : que nom de fille ne sais rien. Cette y a par conséquent au plié un connaissent certain. Par ailleurs, « je ne sais rien », certes, mais cela ne signifie pas qu’il n’y a aucune à savoir. Mon ignorance a une origine subjective et contingente, eux est factuelle : cest parce que je m’attache à des erreurs, des avis fausses, des illusions, c’est-à-dire jusquà tout cette qui dorient le plus bruyants en nos monde, que em m’égare. Maïs en droit et dedans l’absolu, il y a bon quelque chose à connaissent et certaines ont ns capacité aux le emprise (ceux plus Platon appel les « naturels philosophes »). Cependant, cette qui est objet de savoir réel nous résident la plupart aux temps.

Voir plus: Itineraire Etape Tour De France Aujourd Hui, Parcours Tour De France 2022 Carte Détaillée

C’est monmique des grands efforts ns Platon plus d’essayer du concevoir les moyens qui conditions météorologiques permettraient aux nous hisser jusqu’à les même qui nous dépasse.

À lire

Platon, Apologie du Socrate

Ménon

Théétète

Sophiste

(Nous conseillons la traduction du L. Robin, hélas particulièrement disponible en Pléiade, ou, convecteur le Sophiste, ns traduction de L. Mouze)