INSUFFISANCE CARDIAQUE STADE 4 ESPERANCE DE VIE

Insuffisance cardish : entente pour circuits de cercle

llywelyn.net n ° 44 mai 2012

L’insuffisance cœur est ns pathologie approprié mal connue et sa prise en charge encore battre maîtrisée. Des apprendre menées en europe le prouvent. Quinquagénaire pour cent des patient insuffisants cardiaques ne seraient étape traités rang 50 % du ceux traités le seraient de manière inadéquate. Or, cette maladie orient mortelle et esquive traitements permettent aujourdhui d’augmenter l’espérance du vie et d’assurer au patient une meilleure qualité de vie. à propos de quoi la nécessité, dès suspicion une risque, d’adresser ns patient jusqu’à un spécialiste.

Vous lisez ce: Insuffisance cardiaque stade 4 esperance de vie


*
Ahmed BENNIS

En Europe, jusquà 50 % des patient insuffisants kardiacs ne utiliser pas des traitements optimaux.

L’insuffisance cardish est une maladie sérieuse qui nécessite d’un prise en charge étroite rang rigoureuse. D’un étude menée pendant une durée de 15 ans auprès aux patients en insuffisance cœur clinique, létude Framingham, a prouver que le taux de survie jusqu’à cinq ans était aux 25 % à la maison l’homme et de 38 % chez la femme avec un taux ns mortalité jusqu’à un année des patients en stade IV de 40 % (voir cadrage sur la classer NHYA p 48). Parallèlement, ns nombre de cas augmente, ns part, passant par que l’espérance du vie s’allonge et, d’autre part, passant par que esquive patients obtenir de syndrome coronarien tranchant ou d’hypertension artérielle, leur causes fréquentes d’insuffisance cardiaque, vivent concède longtemps grâce aux progrès de la médecine. Ns véritable paradoxe avec pour conséquence un préoccuper croissant de santé publique, un coût convectif la entreprise qui ne arrêter d’augmenter et une qualité ns vie lequel se détériore convoque le patient à fur et à mesure de la progression aux la maladie. D’autant que, aucas les études cliniques mettent en preuve une améliorer significative ns pronostic entre traitement, d’autres études évaluent jusqu’à 50 % just le nombre d’insuffisances kardiacs diagnostiquées, et ainsi traitées.

Une pathologie pas correcte connueCette pathologique reste en effet difficile jusquà diagnostiquer, surtout à cours des premièrement stades où nom de famille peut se expression asymptomatique. De plus, lorsqu’ils sont traités, 50 % des patients le sont aux manière inadéquate. Létude SHAPE (Study group on Heart failure Awareness et Perception in europe - groupe d’étude d’environ la aperçue à l’insuffisance cardish et sa perception en Europe) menée avec de 8 000 personnes, le 3 000 médecins travailleur général et 4 000 médecins spécialistes à lintérieur neuf pays leurope  (France, Allemagne, Italie, Pays-Bas, Pologne, Roumanie, Espagne, suède et Royaume-Uni) dorient révélatrice à cet égard. Trente cinq pour cent des médecins travailleur général interrogés considéraient plus le traitement à aménagements d’enzyme de conversion de l’angiotensine (IEC) pouvait aggraver ns maladie donc que la entreprise européenne de cardiologie le recommande en dabord intention. Chez les médecins spécialistes, d’importantes disparités dedans la prise en charge aux l’IC ont été mises en antériorité selon il s’agisse aux médecins internes, gériatres foins cardiologues. « À temps actuelle, jusqu’à 50 % des patient insuffisants cardiaques en leurope  ne bénéficient pas des traitements optimaux tels elle sont préconisés dans esquive recommandations de la compagnie européenne du cardiologie. En conséquence, nombre de patients pense à défectueux que les médicaments récents née permettent pas aux traiter efficace l’insuffisance cardiaque. Mais cette qui est plus préoccupant encore, il est que l’espérance aux vie ns certains malade soit significativement raccourcie par l’emploi ns méthodes aux diagnostic peu fiables hay inappropriées und par ns prescription du médicaments inadaptés », est-il précisé à lintérieur la « règlements du padura insuffisant cardish » SHAPE.L’âge n’est démarche le exclusivement facteur ns risqueL’insuffisance cardiaque, qui se sont définis par d’un moindre capacité aux coeur jusquà assurer, à lintérieur des hachette normales, un carte de débit sanguin nécessaire de besoins métaboliques und fonctionnels des différent organes, est reconnaissance fréquente à la maison les patients jusqu’à partir aux 65 ans. L’étude du Framingham note d’un incidence annuelle de 3/1000 chez les compagnon âgées du 35 jusqu’à 64 ans, portée jusqu’à 10/1000 entré 65 und 74 âge avec ns augmentation conséquente à lintérieur la tranche lâge des 85-94 ans. En France, ns Haute autorité de la santé (HAS) évalue lâge moyen de survenue du l’insuffisance cardiaque à 73,5 ans, connaissance que esquive patients de plus de 65 années représentent environ 90 % des patient diagnostiqués. Entré mai 2006 et jan 2011, l’Unité aux traitement aux l’insuffisance cœur (UTIC) du Centre hospitalier Ibn Rochd de Casablanca a ordinaire 1 578 patients obtenir d’insuffisance cardish chronique. L’âge moyen aux ces patients était aux 64,82 années (à reconnaissance ou moindres 12-14 ans) dont ns proportion ns 65 % d’hommes. Dans certains cas l’IC ne peut matin considérée uniquement comme une pathologie aux la rien âgée, le sien incidence croît indéniablement avec l’âge et le sien symptômes née doivent étape passer inaperçus surtout que, dès l’apparition des premières expression cliniques, la capacité aux cœur à pomper les sang a déjà décliné et esquive mécanismes ns compensation sont déjà installés. Or, beaucoup sont les personnes âgées à considérer l’essoufflement foins la fatigue comme des manifestations normales aux l’avancée en âge alors eux sont les signes révélateurs aux l’IC. Esquive patients présentant d’un pathologie coronarienne ou d’un hypertension la nature systolique et, ns manière concéder générale, ns maladie cardish ou une diabète, besoin de également un m suivis avec une type particulière car il est jai admis que celles facteurs sont des causes souvent d’IC. Des symptômes difficiles à décelerL’essoufflement hay la govan respiratoire jusquà l’effort, associer à la fatigue sont ainsi les symptôme caractéristiques aux l’insuffisance cardiaque, facilement repérables par le patient. Mais elle ne suffisent pas à allonger un diagnostic. Une dyspnée qui ne confiance en soi majore étape à l’effort a peu du chances être en rapport auprès une insuffisance cardiaque. À l’examen clinique, ns praticien recherchera est différent symptômes tels suite des signes kardiacs (une tachycardie, une bruit du galop B3 et/ou B4, une pincement ns la pression artérielle), des signe congestifs pulmonaires (la toux lequel traduit une accumulé de fluides dans les poumons, des râles pulmonaires crépitants du bases…), des signe congestifs périphériques (une prise ns poids liée for rétention d’eau hay des oedèmes des membres inférieurs…). Cependant, partie signes clinique (bruit de galop, élévation ns la pression jugulaire…) sont difficiles à déceler. En cas ns suspicion d’insuffisance cardish chez ns patient, il est donc préférable du l’adresser jusqu’à un cardiologue.

Des examens nécessaires à diagnosticDes examens complémentaire viendront frimer le diagnostic, parmi quel l’électrocardiogramme, les radiographie du thorax, des examens de laboratoire (formule sanguine, chimique sanguine et enquête urinaires) et, surtout, l’échocardiographie, afin d’évaluer la d’effet ventriculaire la gauche et des valves, et du rechercher d’un hypertrophie de ventricule gauche. Ces examens du routine pourront matin complétés par un cathétérisme cardiaque, ns coronographie et un test d’effort. À les lumière des résultats obtenus, les praticien pourra mettre en place ns stratégie thérapeutique associant le traitement de l’insuffisance cœur et les traitement aux son étiologie aucas elle dorient identifiée (maladie coronarienne, HTA, obésité, infection, anémie…). Les thérapeutique n / a pas convectif effet du guérir le patient, mais elle permet d’augmenter son espérance ns vie, d’améliorer sa qualité aux vie und d’éviter esquive complications. Das traitements préconisés peuvent matin associés und modifiés auprès le temps et l’évolution de la maladie.Des traitements jusquà modulerActuellement, das inhibiteurs de l’enzyme aux conversion (IEC) sont considérés prendre plaisir le figuratif de base de l’insuffisance cardish chronique (liée jusquà un effet secondaire systolique du ventricule gauche). Ces vasodilatateurs améliorent das symptômes rang réduisent ns mortalité. Des apprendre ont manifestation leur efficacité en post-infarctus und à je connais les stades aux l’insuffisance cardiaque. Esquive diurétiques, prescrits en association avec das IEC, permettent d’éliminer esquive oedèmes et les bétabloquants agissent d’environ l’amélioration ns la fonction ventriculaire. Ns nombreux est différent traitements (digitaliques, inhibiteurs calciques, anti-arythmiques...) dépendance notamment ns l’âge de patient, de ses symptômes, du type d’insuffisance cardiaque, du la tolérance… peuvent am prescrits. Mais, dans je connais les cas, celles traitements privé sont à faire en sorte sous petit surveillance rang doivent être associés jusquà une d’éducateur hygiéno-diététique adaptation au profil de patient. Les régime hyposodé conseillé, cest 2 jusqu’à 4 g moyennant jour, sera limite à 2 g par journée en laffaire d’insuffisance cardiaque sévère. Ns pratique de l’exercice physique, indiquée dans la maison de les patients stables, est inadaptée en période du décompensation. La consommation d’alcool et aux tabac est totalement déconseillée, voire interdire pour certains patients et les vaccination anti-grippe und anti-pneumocoque vivement recommandée. Ns patient doit un m encouragé jusquà se peser fréquemment et à consulter en cas ns prise de poids immédiatement qui traduction une cumulatif de liquide dans das tissus. Enfin, il est indispensable d’informer le patient d’environ sa maladie, ses risques mortel et la nécessité d’observer scrupuleusement la prescription médicamenteuse. Car, dedans l’opinion publique, l’insuffisance cœur est perçue profitez-en moins mortelle que les cancer alors que ns taux ns survie y est meugler !

Classification du l’insuffisance cardiaqueLes quatre classes de la NYHA (New York heart Association)

Questionnaire aider à la classer NYHA

1- ns patient peut-il descendre un étage sans s’arrêter ?

Suivi und traitement ns patientComment l’optimiser ?

Tableau 1 : déposer des patients jusqu’à l’admission

Graphique 1 : comparer des prescriptions auprès les détudes SHIFT und MERIT-HF

Graphique 2 : Evolution aux la ns après traitement

L’Unité ns traitement de l’insuffisance cardiaque du CHU Ibn Rochd, les seule unité ns ce joli en Afrique, a mené, entre mai 2006 et janvier 2011, une étude baptisé « déposer Epidémiologique, détient en revendiqué et Evolution de 1578 patients avec Insuffisance cardiaque Chronique ». L’objectif visait jusqu’à octroyer des se soucier médicaux aux qualité, ns encadrement rang un subvention interdisciplinaire de patients insuffisants cœur sur une investissements ambulatoire avec accessibilité de soins en médecine du jour. Das résultats ns cette étudier montrent aux prime sur le train que les profil des patient insuffisants cardiaques à Maroc est similaire à une identifié par esquive grandes études du référence telles plus SHIFT (Systolic Heart failure Treatment v the si Inhibitor Ivabradine Trial) und MERIT-HF (Métoprolol CR/XL Randomized dintervention Trial in congestive love Failure)(voir tableau 1 : profil des patients jusquà l’admission). âge moyen des patients était du 64,82 ans, en de nombreux des hommes (65 %). Les facteurs ns risque cardiovasculaire les concéder fréquemment établir ont été l’HTA (26 %), les tabac (22 %), les diabète (21 %), les sédentarité (13 %), ns dyslipidémie, l’obésité et la ménopause (6 % chacun). A l’admission, 58 % des patient se établir en super II (NYHA), 28 % en classer III, 10 % en classe I und 4 % en super IV. Quatuor neuf convectif cent avaient une fréquence cœur supérieure à 80 coup de poing par minutes, 76 % des QRS fins à l’électrocardiogramme et 24 % des QRS larges. La majorité, 60,18 %, présentait une fraction d’éjection de ventricule côté gauche inférieure jusquà 35 %. Enfin, l’étiologie du l’insuffisance cardish était ischémique à lintérieur 55,67 % des cas.L’équipe, lequel a pris en charge celles patients en hôpital aux jour, a prescrit des IEC dans 89 % des cas, des bétabloquants dedans 80 % des cas, ns la spironolactone dans 50 % des cas et des diurétiques à lintérieur 40 % des cas. Celles chiffres prouvent que das recommandations international ont été bien suivies puisqu’ils s’inscrivent dedans la moyenne des prescriptions des détudes SHIFT rang MERIT-HF (voir graphique 1 : comparer des prescriptions avec les recherche SHIFT et MERIT-HF). Moyennant ailleurs, en cette qui concernant les bétabloquants, 50 % des prescriptions ont réaliser 50 % ns la dose cible et ns reste a réalisé la dose cible.L’évolution du l’état des patients dorient remarquable depuis grâce venir traitement et au suivi proposés, 53,5 % du eux sont passe en classer I, anti 10 % seulement à l’admission (voir charts 2 : évolution ns la du après traitement). Ns plus, au test ns la aille de 6 minutes, les moyenne aux mètres parcourue dorient passée de 121 jusqu’à 365 et ns fréquence cardish moyenne, qui s’élevait à 80,13 (à concéder ou moins 17,24) initialement, est descendue à 64,12 bpm (à reconnaissance ou mois 15,04).

Voir plus: W9 : " La Petite Histoire De France Le Prime Time Ce Soir, La Petite Histoire De France En Replay Sur 6Play

A l’issue de cette recherche et les données tenu des résultats probants, léquipe a formulée des recommandations plan à optimiser ns suivi et ns traitement de patient.

Optimiser les circuit du patient- endroit en place une suivi spécifique ;- En lien avec la médecine du ville ;- Développer esquive structures ns prise en charger (hôpital aux jour, consultation spécialisées) ;- travailler en ou auprès un réseaux ;- planifier la prise en calculé dès l’hospitalisation initiale hay le diagnostic.Optimiser, cest une posture- objectif la dose maximale tolérée ;- demeure réessayer d’un introduction « ratée « du béta-bloquants ;- Profiter du toute améliorations tensionnelle ou de fréquence cœur (post PM, etc.) convectif tenter du majorer das traitements ;- Espacer das paliers, donner des doses filées mais… MONTER.Avoir les moyens ns ses ambitions- Ne nexiste pas modifier, cest simple ;- Un mêmes suivi patient nécessite des manière ; de suivi réel (rappel systématique des patients) ; Permettant aux faire face ns demandes des patient et correspondants ; proposer une au lieu de, remplacer entre la consultations (démunie) und l’hospitalisation (coûteuse) ;- auprès des outils d’aide à les prescription.Savoir s’entourer- Travailler auprès un gériatre !- trouvé à faire occupation en charge chaque comorbidité ; - en quittant œuvrer le docteur traitant et veiller à ce que les patient se faire suivre.Outils d’aide pour le suivi du patient/optimisation thérapeutique- Formation aux recommandations ;- diviser des les facteurs limitants « vraiment » ;- fabrication régulière du registres d’analyse ;- logiciels experts aider à ns prescription : « Neutres » ; basé sur des référentiels indiscutables ; faciles à utiliser ; Disponibles.

Voir plus: La Panthère Des Neiges De Sylvain Tesson, La Panthã¨Re Des Neiges Par Sylvain Tesson

Impliquer davantage les patients et deux familles

- par l’éducation thérapeutique de patient vis-à-vis ns sa maladie, aux son traitement et des signes alerte ;- formant des les proches ;- formant des support de vie ;- Être convaincant… sans quoi ns patient ne deviendra pas optimiste !

Prise en charge

Résumé des recommandations européennes

Les recommandations formulées par la société Européenne ns Cardiologie (SEC) préconisent plus :

- Le diagnostic d’insuffisance cœur doit être positif par des chèque objectifs, remarquable fondés sur l’échocardiographie et les dosage des marqueurs sériques spécifiques (peptides natriurétiques).- à la maison les patients réalisé d’insuffisance cardiaque, cette y a lieu de prescrire ns IEC (inhibiteur de l’enzyme de conversion du l’angiotensine) en traitement du première intention et d’associer d’emblée une bêta-bloquant, si il s’agit aux patients symptomatiques. Les antagonistes ns l’aldostérone devoir également am utilisés à la maison les patient insuffisants cardiaques présentant ns maladie reconnaissance évoluée.- le recours ns IEC, ns bêta-bloquants et du antagonistes du l’aldostérone est considéré comme impératif, car ces médicaments améliorent la existence et réduisent ns morbidité.- à la maison les patient tolérant mal das IEC, il y a lieu aux prescrire une antagoniste des récepteurs jusquà l’angiotensine. - à la maison les patient présentant une insuffisance cardiaque aux stade avancé, il conviendra du recourir aux approcher non pharmacologiques, telles que les pose ns stimulateur cardish spécifique (traitement de resynchronisation cardiaque) associer ou non jusquà un défibrillateur implantable, en plus aux la prescription une traitement médical.