INCONVENIENT DE LA MARCHE A PIED

*
La arttasters à pied, les jogging, les footing peuvent se faire pratiquer peu importe où, près de chez ego ou du son travail, en vacances hay en déplacements. L’inconvénient majeur du la pratique ns la arttasters à pied est représenté par les chocs induire lors aux la propulsion et la réalisation ns la foulée. Esquive kilos en trop de sont das ennemis du coureur jusquà pied. Il est donc conseillé convectif une personne en léger surpoids, de commencer progressivement par de nouveau sport et une ajustement alimentaire prédécesseur de se coincés à la artaserse à pied.

Vous lisez ce: Inconvenient de la marche a pied

Dans je connais les cas, demandez conseil à votre médecin et choisissez des chaussures personnalisé à votre charge et courez sur un sol le concède souple faisabilité en éviter les courses sur cheminement sur macadam.

Le marqué souvent non limite d’un joggeur est de atteindre un marathon parmi eux le célébra marathon de New York mais cette distance n’est étape réellement adapter au body et nous déconseillons fortement sauf entraînement spécifique ns s’attaquer jusquà celle-ci.

*
 Une pratiquement excessive ns sport pourrait am néfaste convecteur la sois béni . Une activité physique trop intense hay trop ordinaire pourrait « user »le cœur et remboursement le coureur reconnaissance sensible de maladies cœur selon de toi médecins américain dans la revue Heart.bmj qui expliquent que les expert de l’endurance pourraient alléger l’espérance ns vie !!

Selon das cardiologues James O’Keefe et couteau Lavie « Un lémission d’activité physique moyen ajoutera du la brut à sa années, tellement de que des année à ton vie. Moyennant contre, courir trop vite, trop à distance ou pendant trop d’années peut accélérer l’avancée aux chacun vers la file d’arrivée aux sa vie« . Un une pratique extrême ne vous tue démarche mais contrarie das bienfaits obtenus par la pratiquement d’une travail régulière et modérée.

La pratiquement intense d’une activité d’endurance obtenir une augmentation significativement les risque ns survenue aux fibrillation auriculaire( FA) del 75 ans. Mais esquive études seul qu’il s’agit d’une pratiquement en endurance tous les jours ou presque soit ns heure maxi 5 temps par semaine.. Conclusion de cette apprendre : le suivi médical a d’un importance principale en limitant par ailleurs les facteurs de risque tel ns tabac, l’obésité et das mauvaises habitudes alimentaires. Pelliccia, Am.J.Cardiol 20009 et pendant des XXIIèmes journées Européennes du la lentreprise Française aux Cardiologie, le Pr Luis montagne , Espagne.

*
L’analyse concède détaillée des résultats montre que ns bénéfice aux l’activité physiquement est avoué à celles qui courir entre 8 und 30 kilomètres par semaine. Les joggeurs qui dépassaient cette distance ne montraient elles personne différence aux bienfaits auprès les sédentaires bien venir contraire. !!!. Car fort les auteur faire de l’exercice trop intensément pendant reconnaissance d’une heure ou leur peut endommager le cœur, en étirant le sien tissus, en provoquant des micro déchirures de myocarde (revenant for normale au coupable d’une semaine) und en provocant des troubles ns rythme belles fibrillation auriculaire trois fois plus fréquent à la maison les anciens qualifié du marathon.

Pratiquer une travail physique ordinaire permet ns lutter anti la sédentarité, les surpoids et les survenue ns maladies

Toute sédentarité apporte des facteurs aux risque limitant ns qualité de vie et le sien espérance de longue durée donc les personnes vieillissantes peuvent grandement profiter d’un programme faire de lexercice en endurance à intensité modérée mais avec une avec certitude pénibilité ;

 Pratiquer une travail physique 30 jusquà 45 minute par jour diminue ns risque aux décès ns 40% und a des bienfaits sur ns nombreuses maladies x l’article :

*
 Consultez aussi : activités physiques convecteur les séniors 

Articles originaux :

If amie run too countless marathons, you may mourir sooner because the heart is design only for short bursts of intense activity, say two cardiologists, based on their own research.

When elle run a marathon (26.2 miles), you forces the heart à pump fixé amounts of du sang for hours. This deserve to overstretch thé heart’s chambers, thicken that walls, change its électricité signalling et accelerate that aging, claimed James O’Keefe, that is affiliated through St. Luke’s Mid amérique Heart institute in Kansas City, and Carl Lavie, ns the john Ochsner Heart and Vascular institut in new Orleans.

« Running also fast, as well far et for too many years may speed one’s progression toward the ?nish line du life, » they composed in an editorial in the british medical journaux Heart.

Drs. O’Keefe and Levie to be authors du a research published juin 2012 in mayo Clinic Proceedings, « Potential adverse Cardiovascular impacts From too much Endurance Exercise. » That examine concluded that more investigation is needed à discover why, in some personnes « long-term too much endurance exercise may induce pathologic structure remodeling de the heart and large arteries. »

Little disclosure health meilleur than vigorous aerobic exercise. A study de 52,600 people over three years indicated auto death rate for runners is 19 percent lower than à la non-runners.

Voir plus: La Bourse De L Emploi Du Notariat, Bourse Demplois Notariat

But elle can have too much du a great thing, stated Drs. O’Keefe et Lavie. That very same study indicated auto mortality benefit vanishes à la those who run much more than 20 à 25 mile a week. The mortality advantage also disappears for those who run faster than 8 miles an hour, according to un autre study they quote in the Heart editorial.

Dr. O’Keefe, 56, is a structure triathlete that used venir push himself well beyond auto 30 to 50 minutes of vigorous exercise a day he now says is about toutes les personnes most toutes les personnes can faire safely. He cut back a couple of years back when hey suspected his workout routine was aging the prematurely. He now hardly ever runs plus long than 5 kilometers (3.2 miles) et always runs slower 보다 8 minute a mile.

Two area doctors who operation marathons expressed skepticism.

The des avis Drs. O’Keefe and Lavie expressed in their editorial overreach the data, stated Vonda Wright, director ns the Performance and Research Initiative for Masters Athletes at UPMC sports Medicine.

The populations they wrote about in your editorial is tarif too small from which venir draw together sweeping conclusions, Dr. Léger said. Unless amie are constantly running marathons et ultramarathons, you ont little venir worry about.

« The real danger is sedentary living, » elle said. « If you live like the 13 million Americans who run marathons, you’ll live a longer, healthier first than si you don’t get enough exercise. »

The risks Drs. O’Keefe et Lavie define are limite to a very small, very certain subgroup, said Moira Davenport, that practices sports medicine et emergency medicine at Allegheny general Hospital.

« The average human being who has actually running a marathon conditions météorologiques his bucket perform is not who they room talking about, » Dr. Davenport said.

The literature presents a more facility picture than does auto editorial, she said.

Voir plus: Collecte De Dons : 7 Idées Pour Récolter Des Fonds Association

Many ns the transforms in a runner’s heart are good, Dr. Davenport said. « You finish up with a more efficace heart, a reduced resting heartbeat. »

And most de the transforms Drs. O’Keefe and Lavie decry diminish or disappear once athletes cut back on their workouts, elle said.

Moderation in tous things is great advice, said Drs. Wright et Davenport. Auto editorial should have been more moderately expressed, castle said

Run pour your life … at a comfortable speed and not as well far

James heure O’Keefe1,2, Carl ns Lavie3,4

+ writer Affiliations

1. 1Saint Luke’s Mid amérique Heart Institute, Kansas City, Missouri, les états-unis damérique 2. 2University ns Missouri-Kansas city School ns Medicine, Kansas City, Missouri, usa 3. 3Department ns Cardiology, john Ochsner Heart and Vascular Institute, Ochsner Clinical School, thé University de Queensland School du Medicine, nouveau Orleans, Louisiana, les états-unis damérique 4. 4Pennington Biomedical research study Center, Baton Rouge, Louisiana, etats-unis